[MUST READ] FOR ALL APPLE OWNERS / PROSPECTIVE OWNERS

Discussion dans 'English' démarrée par THE_DUCHESS, 18 Février 2016.

  1. THE_DUCHESS

    THE_DUCHESS Crackers

    Messages :
    2
    "J'aime" reçus :
    2
    OS:
    Ubuntus
    English:

    The following is a MUST read for ALL !
    Please take the time to read this whole document, written by Tim Cook, which was posted on Apple's site on 16.02.2016


    "A Message to Our Customers


    The United States government has demanded that Apple take an unprecedented step which threatens the security of our customers. We oppose this order, which has implications far beyond the legal case at hand.
    This moment calls for public discussion, and we want our customers and people around the country to understand what is at stake.


    The Need for Encryption
    Smartphones, led by iPhone, have become an essential part of our lives. People use them to store an incredible amount of personal information, from our private conversations to our photos, our music, our notes, our calendars and contacts, our financial information and health data, even where we have been and where we are going.
    All that information needs to be protected from hackers and criminals who want to access it, steal it, and use it without our knowledge or permission. Customers expect Apple and other technology companies to do everything in our power to protect their personal information, and at Apple we are deeply committed to safeguarding their data.
    Compromising the security of our personal information can ultimately put our personal safety at risk. That is why encryption has become so important to all of us.
    For many years, we have used encryption to protect our customers’ personal data because we believe it’s the only way to keep their information safe. We have even put that data out of our own reach, because we believe the contents of your iPhone are none of our business.




    The San Bernardino Case
    We were shocked and outraged by the deadly act of terrorism in San Bernardino last December. We mourn the loss of life and want justice for all those whose lives were affected. The FBI asked us for help in the days following the attack, and we have worked hard to support the government’s efforts to solve this horrible crime. We have no sympathy for terrorists.
    When the FBI has requested data that’s in our possession, we have provided it. Apple complies with valid subpoenas and search warrants, as we have in the San Bernardino case. We have also made Apple engineers available to advise the FBI, and we’ve offered our best ideas on a number of investigative options at their disposal.
    We have great respect for the professionals at the FBI, and we believe their intentions are good. Up to this point, we have done everything that is both within our power and within the law to help them. But now the U.S. government has asked us for something we simply do not have, and something we consider too dangerous to create. They have asked us to build a backdoor to the iPhone.
    Specifically, the FBI wants us to make a new version of the iPhone operating system, circumventing several important security features, and install it on an iPhone recovered during the investigation. In the wrong hands, this software — which does not exist today — would have the potential to unlock any iPhone in someone’s physical possession.
    The FBI may use different words to describe this tool, but make no mistake: Building a version of iOS that bypasses security in this way would undeniably create a backdoor. And while the government may argue that its use would be limited to this case, there is no way to guarantee such control.




    The Threat to Data Security
    Some would argue that building a backdoor for just one iPhone is a simple, clean-cut solution. But it ignores both the basics of digital security and the significance of what the government is demanding in this case.
    In today’s digital world, the “key” to an encrypted system is a piece of information that unlocks the data, and it is only as secure as the protections around it. Once the information is known, or a way to bypass the code is revealed, the encryption can be defeated by anyone with that knowledge.
    The government suggests this tool could only be used once, on one phone. But that’s simply not true. Once created, the technique could be used over and over again, on any number of devices. In the physical world, it would be the equivalent of a master key, capable of opening hundreds of millions of locks — from restaurants and banks to stores and homes. No reasonable person would find that acceptable.
    The government is asking Apple to hack our own users and undermine decades of security advancements that protect our customers — including tens of millions of American citizens — from sophisticated hackers and cybercriminals. The same engineers who built strong encryption into the iPhone to protect our users would, ironically, be ordered to weaken those protections and make our users less safe.
    We can find no precedent for an American company being forced to expose its customers to a greater risk of attack. For years, cryptologists and national security experts have been warning against weakening encryption. Doing so would hurt only the well-meaning and law-abiding citizens who rely on companies like Apple to protect their data. Criminals and bad actors will still encrypt, using tools that are readily available to them.




    A Dangerous Precedent
    Rather than asking for legislative action through Congress, the FBI is proposing an unprecedented use of the All Writs Act of 1789 to justify an expansion of its authority.
    The government would have us remove security features and add new capabilities to the operating system, allowing a passcode to be input electronically. This would make it easier to unlock an iPhone by “brute force,” trying thousands or millions of combinations with the speed of a modern computer.
    The implications of the government’s demands are chilling. If the government can use the All Writs Act to make it easier to unlock your iPhone, it would have the power to reach into anyone’s device to capture their data. The government could extend this breach of privacy and demand that Apple build surveillance software to intercept your messages, access your health records or financial data, track your location, or even access your phone’s microphone or camera without your knowledge.
    Opposing this order is not something we take lightly. We feel we must speak up in the face of what we see as an overreach by the U.S. government.
    We are challenging the FBI’s demands with the deepest respect for American democracy and a love of our country. We believe it would be in the best interest of everyone to step back and consider the implications.
    While we believe the FBI’s intentions are good, it would be wrong for the government to force us to build a backdoor into our products. And ultimately, we fear that this demand would undermine the very freedoms and liberty our government is meant to protect."





    Tim Cook

    French:

    Ce qui suit est une lecture incontournable pour tous !
    Veuiller prendre le temps de lire tout ce document rédigé par Tim Cook, qui a été posté sur le site d'Apple le 16/02/2016


    "Un message à nos clients
    Le gouvernement des États-Unis a demandé à Apple de prendre une mesure sans précédent qui menace la sécurité de nos clients. Nous nous opposons à cet ordre, qui a des répercussions bien au-delà du cadre juridique.

    Ce moment appelle à un débat public, et nous voulons que nos clients et les personnes à travers le pays comprennent ce qui est en jeu.

    Le besoin du cryptage
    Les smartphones, menés par l'iPhone, sont devenus une partie essentielle de notre vie. Les gens les utilisent pour stocker une quantité incroyable d'informations personnelles, de nos conversations privées à nos photos, notre musique, nos notes, nos calendriers et contacts, os informations financières et données de santé, même où nous sommes allé et où nous allons.

    Toutes ces informations doivent être protégées contre les pirates et les criminels qui veulent y accéder, les voler, et les utiliser à notre insu ou permission. Les clients attendent d'Apple et d'autres entreprises technologique de tout faire ce qui est en en notre pouvoir pour protéger leurs informations personnelles, et chez Apple nous sommes profondément attachés à la protection de leurs données.

    Compromettre la sécurité de nos informations personnelles peut finalement mettre notre sécurité personnelle en péril. Voilà pourquoi le chiffrement est devenu si important pour nous tous.

    Pendant de nombreuses années, nous avons utilisé le chiffrement pour protéger les données personnelles de nos clients parce que nous croyons qu'il est le seul moyen de garder leurs informations en toute sécurité. Nous avons même mis les données hors de notre propre portée, parce que nous croyons que le contenu de votre iPhone ne sont pas nos affaires.

    Le Cas San Bernardino
    Nous avons été choqués et indignés par l'acte meurtrier du terrorisme à San Bernardino en Décembre dernier. Nous pleurons les vies perdues et voulons la justice pour ceux dont les vies ont été affectées. Le FBI nous a demandé de l'aide dans les jours suivant l'attaque, et nous avons travaillé dur pour soutenir les efforts du gouvernement afin de résoudre ce crime horrible. Nous n'avons aucune sympathie pour les terroristes.

    Lorsque le FBI a demandé des données qui sont en notre possession, nous leur avons fourni. Apple se conforme aux assignations légales et mandats de perquisition, tout comme nous l'avons fait dans le cas de San Bernardino. Nous avons également mis à disposition les ingénieurs d'Apple pour conseiller le FBI, et nous avons soumis nos meilleures idées et mené un certain nombre d'investigation.

    Nous avons un grand respect pour les professionnels du FBI, et nous croyons que leurs intentions sont bonnes. Jusqu'à ce point, Nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir et dans la loi pour les aider. Mais à présent le gouvernement Américain nous a demandé quelque chose dont nous ne disposons tout simplement pas, et quelque chose que nous considérons trop dangereux de créer. Ils nous ont demandé de construire une porte dérobée pour l'iPhone.

    Plus précisément, le FBI veut que nous développions une nouvelle version du système d'exploitation pour l'iPhone, contournant plusieurs dispositifs de sécurité importants, et l'installer sur un iPhone afin de récupérer des informations lors d'une enquête. Dans de mauvaises mains, ce logiciel - qui n'existe pas encore aujourd'hui - aurait le potentiel de déverrouiller toute iPhone en possession de n'importe qui.

    Le FBI peut utiliser des mots différents pour décrire cet outil, mais ne vous méprenez pas: Construire une version d'iOS qui contourne la sécurité de cette manière serait indéniablement créer une porte dérobée. Et tandis que le gouvernement peut faire valoir que son utilisation serait limitée à ce cas, il n'y a aucun moyen de garantir un tel contrôle.

    La menace de la sécurité de l'information
    Certains diront que la construction d'une porte dérobée pour un seul iPhone est une solution simple, solution définie. Mais il ne tient pas compte à la fois des bases de la sécurité numérique et l'importance de ce que le gouvernement exige dans ce cas.

    Dans le monde numérique d'aujourd'hui, la «clé» d'un système crypté est un élément d'information qui déverrouille les données, et elle est aussi sécurisée que les protections périphériques. Une fois que l'information est connue, ou la façon de contourner le code est révélé, le cryptage peut être vaincu par toute personne ayant cette connaissance.

    Le gouvernement suggère que cet outil ne peut être utilisé qu'une seule fois, sur un téléphone. Mais cela n'est tout simplement pas vrai. Une fois créée, la technique pourrait être utilisée maintes et maintes fois, sur un certain nombre de dispositifs. Dans le monde physique, ce serait l'équivalent d'un passe-partout, capable d'ouvrir des centaines de millions de serrures - des restaurants et des banques, des magasins et des maisons. Nulle personne raisonnable trouverait cela acceptable.

    Le gouvernement demande à Apple de pirater nos propres utilisateurs et de saper des décennies de progrès en matière de sécurité qui protègent nos clients - y compris des dizaines de millions de citoyens américains - contre les pirates et les cybercriminels sophistiqués. On demanderait ironiquement à ces mêmes ingénieurs qui ont construit un cryptage fort pour l'iPhone pour protéger nos utilisateurs d'affaiblir ces protections et de rendre nos utilisateurs moins sûr.

    Nous ne pouvons trouver aucun précédent pour la société Américaine étant contrainte d'exposer ses clients à un risque d'attaque accrue. Pendant des années, les cryptologues et les experts de la sécurité nationale ont mis en garde contre le l'affaiblissement du cryptage. Cela nuirait au bon-sens et aux citoyens respectueux de la loi qui comptent sur des sociétés comme Apple pour protéger leurs données. Les criminels et les mauvais acteurs crypteront toujours, en utilisant des outils qui leurs sont facilement accessibles.

    Un dangereux précédent
    Plutôt que de demander des mesures législatives par le Congrès, le FBI propose une utilisation sans précédent de la All Writs Act de 1789 pour justifier une extension de son autorité.

    Le gouvernement voudrait nous faire supprimer des fonctionnalités de sécurité et d'ajouter de nouvelles fonctionnalités au système d'exploitation, permettant à un code d'accès d'être saisir électroniquement. Ce serait plus facile que de débloquer un iPhone par "brute force", en essayant des milliers ou des millions de combinaisons à la vitesse d'un ordinateur moderne.

    Les implications de la demande du gouvernement sont effrayantes. Si le gouvernement peut recourir à la All Writs Act pour déverrouiller plus facilement votre iPhone, il aurait le pouvoir de capturer et de reproduire les données de l'appareil. Le gouvernement pourrait étendre cette violation de la vie privée et de demander qu'Apple construise un logiciel de surveillance pour intercepter vos messages, accéder à vos dossiers de santé ou de données financières, suivre votre position, ou même accéder au microphone ou l'appareil photo de votre téléphone à votre insu.

    L'opposition à cette ordre n'est pas quelque chose que nous prenons à la légère. Nous estimons que nous devons parler fort face à ce que nous voyons comme une exagération de la part le gouvernement des Etats-Unis.

    Nous contestons les demandes du FBI avec le plus profond respect envers la démocratie Américaine et l'amour de notre pays. Nous pensons qu'il serait dans le meilleur intérêt de tous de prendre du recul et d'examiner les implications.

    Bien que nous croyons que les intentions du FBI soient bonnes, ce serait une erreur pour le gouvernement que de nous forcer à construire une porte dérobée dans nos produits. Et finalement, nous craignons que cette demande porte atteinte aux libertés mêmes et à la liberté que notre gouvernement vise à protéger ".

    Tim Cook

    SOURCE: http://www.apple.com/customer-letter/
     
    Arrow-MI-5 aime votre message.
  2. THE_DUCHESS

    THE_DUCHESS Crackers

    Messages :
    2
    "J'aime" reçus :
    2
    OS:
    Ubuntus
    I would like to say thank you to Tim Cook for sharing!


    @coeur51 please would you translate to French, if you do not mind, as my French is rusty ;( lol
    Merci beaucoup :)
     
    Arrow-MI-5 aime votre message.
  3. coeur51

    coeur51 Fondateur MI-5
    Membre de l'équipe

    Messages :
    9 399
    "J'aime" reçus :
    148
    OS:
    Windows 10
    iPhone:
    iPhone 3GS
    iPad:
    iPad Air
    Version iOS:
    iOS 10.x
    Gamecenter:
    coeur51
    Hello,

    No soucy.

    Thank a lot

    Envoyé de mon A0001 en utilisant Tapatalk
     

Partager cette page